Manigod - N°138 - Février/Mars 2020

Élections municipales – En manque de candidats ?

Fin janvier, un seul nom circulait, celui de Laurence Veyrat-Durebex. L’actuelle conseillère municipale tentait de trouver 14 personnes autour d’elle pour constituer une liste à proposer au vote le 15 mars. Une réunion avait été annoncée le 15 janvier afin de motiver des habitants. A ce stade, un petit groupe de conseillers sortants était partant, ne voulant pas que tout s’arrête.

Lors de ses vœux à la population, Bruno Sonnier, le maire sortant, a répondu à une interrogation : si aucune liste n’arrive à se constituer, le préfet prendra alors le relais pour diriger la commune, le temps d’organiser un nouveau scrutin.


Ce qu’il en était en 2014

En mars 2014, pour la première fois les Manigodins votaient pour des listes bloquées sans possibilité de panachage et de candidature isolée du fait de l’entrée en vigueur de la nouvelle législation de communes de plus de 1 000 habitants.

Il y avait deux listes constituées : celle du maire sortant, Bruno Sonnier, et celle emmenée par Stéphane Chausson.

Pour 796 inscrits, il y a eu 76,38 % de votants, 1,38 % de bulletins nuls ou blancs. La liste de Bruno Sonnier « Construire l’avenir de Manigod » a obtenu 366 voix (60,90 % des exprimés) et 12 sièges, et celle de Stéphane Chausson « Vivre ensemble » à Manigod 235 voix (39,10%) et trois sièges.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Nous avons reçu un courrier de Monsieur Michel Bansard résidant au Mans (72) et propriétaire d’une résidence secondaire à Saint-Jean-de-Sixt, qui fait suite à la lettre de Jean-Claude Rolland paru dans notre dernière édition.

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous