Manigod - N°120 - Février/Mars 2017

L’avenir passe par le classement

Les assemblées générales de l’office de tourisme se sont succédé en décembre puis au 1er février. Il s’agissait d’entériner la volonté municipale de garder une structure communale et de lancer le dossier de classement.

Le 15 décembre une assemblée générale extraordinaire a permis une modification des statuts de l’association de l’office de tourisme afin de tenir compte de l’évolution de la loi ; loi NOTRe et nouvelle loi Montagne. Après différentes dérogations à ces textes de loi, les stations classées tourisme peuvent garder une structure indépendante pour leur promotion du tourisme.

Dans un premier temps Manigod a déposé sa marque afin d’entrer dans les stations ayant une marque territoriale protégée. Puis, le 2 novembre, le conseil municipal a voté en faveur du maintien d’un office de tourisme communal pour 2017 avec l’obligation d’engager les démarches pour obtenir le classement en 1re catégorie. Manigod a donc un an pour obtenir ce classement devenu obligatoire à partir du 1er janvier 2018 pour garder sa promotion du tourisme en local. Dans le même temps la communauté de communes a voté, comme l’exige la loi, la création d’un office de tourisme communautaire s’appuyant sur la structure existante de celui de Thônes Val Sulens.

«Avoir un office communal permet de rester maître de son destin, a insisté Samuel Delavay, directeur de l’office de tourisme. Nous disons oui au travail en commun mais tout en ayant la possibilité de garder nos spécificités.»

Un lourd travail de classement

Un gros travail attend professionnels et élus durant cette année. La première chose à faire est de classer l’office de tourisme en catégorie 3 cet hiver. Il s’agit également de lancer la procédure pour un classement de la commune en commune touristique d’ici six mois. Au plus tard au mois d’août l’obtention de la marque Qualité tourisme devra être effective. Et le 31 décembre le dossier de classement de l’office en catégorie 1 devra être déposé en préfecture alors que dans le même temps la mairie aura déposé le dossier station classée.

L’un des grands enjeux reste l’obtention de la marque Qualité tourisme pour laquelle un audit a été réalisé en août 2015. Il en a résulté une réussite à 55 % des critères obligatoires et 31 % des critères facultatifs alors qu’il faudrait 100 % et 70 %. Un audit intermédiaire devait avoir lieu fin janvier. 

«L’objectif de cette démarche est de professionnaliser l’ensemble du système, a indiqué le maire, Bruno Sonnier. Cet objectif va dans l’intérêt de Manigod et de tous les acteurs économiques de la station.»


Fréquentation fluctuante

Les premiers chiffres donnés au 15 décembre par le directeur montrent une prévision de fréquentation en retrait de 6,3 % en nombre de nuitées pour l’hiver 2017 par rapport aux chiffres de 2015. La semaine de Noël était à - 50 % de fréquentation. Samuel Delavay était plus optimiste pour la semaine du Nouvel An avec la présence de propriétaires, tout comme pour la première semaine de janvier. Ces prévisions montraient aussi + 6 % de réservations pour les vacances de février et + 12 % pour fin mars, début avril.


Réchauffer les lits froids

Les quatre stations des Aravis ont décidé, par l’intermédiaire du SIMA (syndicat intercommunal du massif des Aravis), d’adhérer à Affiniski, société qui intervient auprès des pouvoirs publics et des professionnels pour la rénovation de l’immobilier et trouver des solutions de financement.

«Dans ce cadre nous allons dès février sensibiliser les propriétaires pour les inciter à rénover leur bien et le remettre sur le marché de la location», confie le maire.

 

Nouveau pôle de ralliement

Depuis les vacances de Noël une salle hors-sac est ouverte à proximité de la piscine de Merdassier. Ce secteur est ainsi devenu le point de ralliement de la station avec le déplacement du chalet du Point I de l’office de tourisme à son côté. Ce pôle est constitué de deux bâtiments préfabriqués ainsi que de toilettes publiques. La société des remontées mécaniques y a aussi installé un point de vente de forfaits de ski. L’habillage en bois des bungalows se réalisera ce printemps pour une meilleure intégration paysagère. L’association syndicale du lotissement de l’Etale a participé à l’achat de deux des trois bungalows ; Labellemontagne et l’ESF ont également participé au financement de cet équipement.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous