Aravis - N°118 - Octobre/Novembre 2016

L’histoire des vallées de Thônes s’expose à nouveau

Depuis cet été les travaux sont achevés au 1, rue Blanche à Thônes et l’association du musée et patrimoine du pays de Thônes et les Amis du val de Thônes ont désormais des galeries d’exposition en se partageant ce bâtiment de quatre étages du centre-ville avec la bibliothèque.

Les maquettes reconstituant un village du val de Thônes au xixe siècle ont trouvé un nouvel écrin à visiter et les Amis du val de Thônes ont enrichi cette nouvelle galerie par une exposition temporaire «La vallée de Thônes au Moyen Age… ni française, ni savoyarde !». On en apprend ainsi un peu plus sur l’organisation du Duché de Savoie, sur les comtes de Genève ainsi que sur le rôle des Clefs, entre autres.

Un étage au-dessus, l’espace muséal de Thônes remonte le temps jusqu’au mésolithique pour comprendre l’évolution de l’abri sous roche de la Balme de Thuy. De riches vitrines proposent des rendus de fouilles archéologiques. La visite se poursuit pour se rendre compte de la richesse de la vie économique de Thônes et ses environs comme la verrerie d’Alex, l’usine d’horlogerie de Passy et bien d’autres manufactures ainsi que la vie dans cette vallée de montagne.

La galerie des Amis du val de Thônes est ouverte cet automne le mercredi de 14h30 à 17h30 et le samedi de 10h à 12h30. L’espace muséal est ouvert tous les jours.

Se renseigner au 04 50 02 97 76 pour les horaires.

Photo : Dans cette galerie rénovée on retrouve les maquettes des Amis du val de Thônes montrant la vie d’un village haut-savoyard.


Monique Fillon s’en est allée 

C’est avec tristesse que nous avons appris la disparition de Monique Fillon, l’une des chevilles ouvrières de l’association des Amis du val de Thônes.

Nous l’avions rencontrée il y a tout juste un an à l’occasion des 40 ans de l’association, et durant un long entretien Monique Fillon nous avait confié le travail qui restait à accomplir au sein de la structure qu’elle a présidée pendant plus de dix ans. Tout ce qui restait à collecter, à découvrir et à écrire sur l’histoire, le patrimoine, les gens vivant sur le territoire des vallées de Thônes et d’ailleurs. Monique Fillon se laissait volontiers aller et devenait intarissable : elle aimait raconter, elle aimait rencontrer. Et elle aimait écrire. Sa curiosité semblait insatiable. Elle était aussi heureuse de constater que la relève était présente chez les Amis du val de Thônes ; une relève à même d’apporter un renouveau par l’entremise des nouvelles technologies auxquelles elle croyait et qu’elle avait volontiers adoptées.

A 72 ans Monique Fillon laisse un peu orphelins les Amis du val de Thônes et les Aravis aussi.

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 



Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous