Livres - N°91 - Avril/Mai 2012

Livres

 

La Mort à deux visages, de Nicolas Ménard, éditions Pavillon noir, 14 €

L’un après l’autre, des étudiants de l’université d’Annecy sont assassinés. Tous travaillaient sur le même thème de recherche : ONE, la secte de l’Ordre de la nouvelle essence. Le jeune lieutenant de police Philippe Langlois va devoir percer le mystère et pour cela tout envisager. Notamment comprendre le rôle du journaliste écrivain Sylvain Delalande. Ainsi que celui de la toute jeune veuve Raphaëlle qui fait bien des mystères sur sa vie passée avec son acteur de mari. Qui sont vraiment ces adeptes de cette secte qui s’est installée sur les hauteurs du Grand-Bornand ? Et que font-ils autour de ce gouffre de Gogliani où une petite fleur noire pousse et sert à d’étranges rituels ? Il faudra aussi au policier remonter dans le temps pour retrouver des textes du temps des Celtes. Se déroulant en Haute-Savoie ce polar joue tout autant de l’intrigue que des sciences occultes et secrètes. Les personnages déambulent des bords du lac d’Annecy aux confins des combes des Aravis. Le dénouement est à la mesure de l’enquête, imprévisible et terrifiant, parce qu’il faut bien mettre un nom sur le tueur et répondre à la question : à qui profite le crime ? La Mort à deux visages est le second roman de Nicolas Ménard. L’auteur, natif de Sologne et habitant désormais Orléans, a déjà fait paraître Un trou dans la carapace où ici aussi une intrigue policière est le cœur de l’ouvrage qui se déroule sur les terres natales de l’auteur, y mêlant les mystères de légendes régionales. Pour ce livre, Nicolas Ménard a reçu le prix littérature Lion’s Club Centre en 2011.


 

Alpages, coutumes et traditions, de Pascal Roman, en collaboration avec Daniel Grevoz, éditions de l’Astronome, 9 €

Sans nostalgie ce petit ouvrage d’à peine cinquante pages révèle les traditions et les coutumes liées à la vie dans les alpages autrefois. Du temps où, dès les beaux jours, les paysans montagnards accompagnés de leurs troupeaux s’installaient dans les alpages pour la belle saison. Les textes de cet ouvrage sont richement illustrés de documents anciens et plus récents.


 

Jean-Jacques Rousseau

2012 représente le tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau en Suisse. Des villes comme Chambéry et Annecy où le philosophe vécut organisent des manifestations en son honneur. De nombreuses publications sont éditées à l’occasion de cet anniversaire. Dont Il était une fois Jean-Jacques Rousseau par Hildebfrand aux éditions l’Archipel (24,60 €) ; La Croisée des errances Jean-Jacques Rousseau entre fleuve et montagnes de Lionel Bourg aux éditions La fosse aux ours (16 €) ou Jean-Jacques Rousseau le sentiment et la pensée sous la direction d’Yves Mirodatos, éditions Glénat (39,50 €). Ce dernier ouvrage se veut à double ambition : tout d’abord inviter le lecteur à suivre Rousseau de Genève, où il est né, à Ermenonville dans l’Oise, lieu de sa mort en 1778, ainsi que de permettre de découvrir et d’approfondir une œuvre riche dans les divers genres que sont les écrits autobiographiques, romanesques, politiques, philosophiques, pédagogiques, ou esthétiques. Cet ouvrage cherche à mieux comprendre tout autant l’homme que l’œuvre à travers des éclairages thématiques tels que le sentiment de la nature, le goût de la musique, le rapport aux femmes ou les querelles avec ses contemporains. Yves Mirodatos est professeur de lettres au lycée Berthollet d’Annecy et a réuni, pour la conception de ce livre, une équipe d’auteurs spécialistes de Rousseau.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 



Boutique
5 € N°124
Octobre/Novembre 2017

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous