Livres - N°102 - Février/Mars 2014

Livres

Etre reconnaissant après la Grande Guerre, les monuments aux morts en Haute-Savoie, éditions des Archives départementales, 15 €

A l’occasion des célébrations du centenaire de la Grande Guerre les Archives départementales de la Haute-Savoie éditent un ouvrage consacré aux monuments aux morts du département. Ils sont au nombre de 300 et commémorent plus de 10 000 morts aux combats de la Première Guerre mondiale. Depuis un siècle ces monuments font partie du paysage et du patrimoine. Fruit d’une collaboration entre le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) pour les photographies sur le terrain et les Archives départementales pour les recherches, le résultat est un catalogue permettant de mieux connaître l’ensemble de ces édifices que ce soit par la découverte des sculpteurs, des lieux, des financements, mais aussi du contexte historique dans chaque commune.

Il est possible de commander cet ouvrage auprès des Archives départementales (37 bis, avenue de la Plaine à Annecy), frais de port de 7 €, 04 50 66 84 20


Randonnées à raquettes en Haute-Savoie de Jean-Marc Lamory, Glénat éditions, 15 € chaque tome

Les éditions Glénat rééditent leurs guides de randonnées à raquettes dans une version actualisée afin de répondre au public qui a de plus en plus de goût pour ce sport d’hiver libre et peu onéreux.

Dans cette nouvelle formule il s’agit de deux tomes afin de faire le tour du département et de balayer tout autant des randonnées de pleine nature que des balades pour les moins expérimentés.

Chaque guide recense 80 itinéraires dont chacun est accompagné d’une carte et des informations pratiques. De plus, presque tous offrent des variantes elles aussi expliquées ainsi que des combinaisons d’itinéraires afin de multiplier les possibilités de balades. Et bien sûr, comme tout guide pratique, celui-ci décrit aussi les conseils de l’auteur, Jean-Marc Lamory apportant ainsi ses compétences et son expérience acquises au cours de sa carrière professionnelle. Le plus est également apporté par la richesse de l’iconographie magnifiant la montagne haut-savoyarde en hiver.

Le tome I (144 pages) est consacré à Gavot, le Val d’Abondance, la vallée Verte, le Brévon, la vallée d’Aulps et la vallée du Giffre alors que le tome II décrit les randonnées dans les Bornes, les Aravis et le pays du Mont-Blanc.


Eco-guide des stations de montagne de l’association Mountain Riders

Chaque année l’association Mountain Riders édite un éco-guide des stations de montagne afin de donner la possibilité à chaque utilisateur de se rendre compte de ce que réalisent les professionnels du ski en matière de développement durable. Que ce soit dans les domaines du transport et de l’énergie, de l’eau et de l’agriculture, de l’aménagement du territoire et de la biodiversité, Moutain Riders dresse un constat et propose des solutions. En mettant en avant l’ensemble de ces critères pour chacune des stations de ski, il est facile de se rendre compte celles qui travaillent le plus à amoindrir l’impact du développement de son économie sur l’environnement.

Ce guide met aussi en avant le nouveau label de l’association, le Flocon vert, validant une politique générale d’une station allant dans le même sens d’un développement doux. Sont aussi détaillés les éco gestes que chacun peut imiter et développer, ainsi que les gestes d’éco rider histoire de rappeler que si la montagne est considérée comme un terrain de jeu, chacun en est responsable selon son comportement.

Cet éco-guide est téléchargeable sur le site de www.moutain-riders.com ou à demander en envoi papier, renseignement au 04 20 30 28 98


L’Alpe n° 63 Douceurs des hauteurs, collectif, 15 €

Le temps des douces fêtes de fin d’année est aussi celui des douceurs sucrées. Dans les Alpes peut-être davantage qu’ailleurs pâtisseries, confiseries, miels, fruits séchés, chocolats et autres sucreries sont, sous le sapin ou dans la cheminée, au menu des retrouvailles familiales. Cette tournée des popotes de L’Alpe va ravir les enfants.

Mais pourquoi donc le pays le plus alpin de l’arc européen produit-il autant de chocolats si réputés et depuis si longtemps ? Que l’on sache, la Suisse ne produit pas de cacao ! Et pourtant... Il y a là une vraie tradition de la transformation des fèves en or noir. C’est que les Alpes ont toujours été terres de brassages culturels et terres de passages. Au bout de la route de la soie, le passage était obligé par les montagnes pour qui voulait rejoindre l’Europe occidentale, les bagages chargés d’épices et de gourmandises. Après avoir clamé, avec le poète québécois «mon pays c’est l’hiver», la revue L’Alpe évoque, dans ce numéro de frimas, l’énergie brute contenue dans tous ces petits produits sucrés qui ont fait le bonheur des gens de l’alpe aux temps anciens d’une agriculture vivrière et néanmoins chiche. Et qui font d’ailleurs tout autant le bonheur des skieurs et des randonneurs aujourd’hui. De la vénérable oreillette, ce beignet des jours de liesse, probablement imaginée au détour de l’une des longues veillées alpines passées au coin du feu, jusqu’à la barre énergétique méthodiquement conçue pour les alpinistes en mal de faces nord, en passant par les leckerlis, ces délicieux petits pains d’épices, et toutes les savoureuses pâtisseries alpines, un panorama des douceurs des hauteurs et de ceux qui les ont inventées et les mitonnent aujourd’hui encore.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 



Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous