Aravis - N°134 - Juin/Juillet 2019

«Mettre en lumière notre patrimoine»

Après le classique avec Musique à Beauregard, voici venu le temps de la musique de montagne et la première édition d’Alps Music festival qui se concrétisera dès le 30 août autour de quatre instruments emblématiques : l’harmonica, l’accordéon, le cor des Alpes et le yodle. Au-delà du folklore l’ambition est de mettre à l’honneur et de faire découvrir le patrimoine musical alpin. Christophe Pessey de l’association La Croix Fry en est l’un des instigateurs.

Le Journal des Propriétaires – Comment est née l’idée d’un tel festival ?

Christophe Pessey – Notre but premier était de mettre en lumière notre patrimoine paysager et culturel. L’objectif est de créer un événement authentique. Nous avons choisi, pour cette première édition, de mettre à l’honneur quatre instruments de musique et faire en sorte que durant trois jours la beauté de nos paysages soit autant admirée que la musique.

Quels en seront les temps forts ?

Le festival débute le vendredi avec des démonstrations musicales sous la Grenette de La Clusaz, suivies du concert d’ouverture en l’église cluse avec la présence de tous les musiciens de renom.

Ce que l’on souhaite c’est que les musiciens soient acteurs du festival. Dans différents endroits de la station il y aura des démonstrations d’instruments, des initiations.

Le samedi, l’idée est qu’il y ait de la musique dans chaque village des Aravis, du col de la Colombière à Merdassier jusqu’à la soirée sous forme de veillée avec mini-concert de chaque groupe présent. Dimanche le point d’orgue sera une messe en plein air au col de la Croix Fry en l’honneur de saint Pierre Favre avec la présence de toutes les chorales du pays de Thônes. Et à 15h nous aurons la yodleuse suisse allemande Mélanie Oesch avec le groupe Oesch die Dritten, qui est considérée comme la meilleure yodleuse au monde. Ce sera au Grand-Bornand.

Organiser un tel événement doit être un sacré défi ?

Nous avons la chance d’avoir reçu un accueil bienveillant. Les municipalités nous aident d’un point de vue logistique et technique. Des personnalités comme Lionel Rivière, directeur de l’école de musique, le chanteur-compositeur Hubert Ledent, Alexandre Jousse de la société d’harmonica Yonberg et la yodleuse Magali nous ont apporté leur soutien. Nous sommes une petite équipe et nous avons vraiment envie de faire, de créer.

Notre envie est aussi de défendre notre croix de Savoie et je suis assez surpris de l’accueil que nous avons reçu. Par exemple toutes les chorales ont répondu à notre demande. Il y a un groupe de cor des Alpes de Haute-Provence qui s’est inscrit, et un autre d’Alsace.

Ce sera juste après le festival Au Bonheur des mômes ?

Notre but est aussi de dynamiser la fin de saison, juste avant la rentrée des classes. De profiter des derniers jours d’ouverture des remontées mécaniques par exemple. Les concerts et initiations débuteront alors que le festival des Mômes se terminera.

Et puis nous voulons faire nos rencontres Alps Music tous les deux ans. C’est une façon de créer l’événement et que les gens l’attendent.


Alps music côté pratique

Le festival se déroule les 30 et 31 août et 1er septembre dans l’ensemble des Aravis autour du cor des Alpes, l’harmonica, l’accordéon et le yodle, pour apprendre, partager et découvrir.

Le programme et la billetterie (pour le concert d’ouverture, la veillée traditionnelle et Oesch’s die Dritten) sont sur alps-music-festival.com. Les musiciens amateurs qui souhaitent participer peuvent également s’inscrire.

Christophe Pessey, 06 07 45 90 80

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
De M. Pierre Baugey, habitant du Grand-Bornand, moniteur de ski, ancien conseiller technique et sportif de la Jeunesse et des Sports et ancien conseiller municipal.

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous