Sommaire du journal N°109 - Avril/Mai 2015

Chers lecteurs,

Sans surprise les élections départementales ont confirmé l’ancrage à droite de la Haute-Savoie. Mais le plus notable dans ces élections a été l’entrée en force des femmes grâce à l’obligation pour les candidats de présenter des binômes homme-femme. Jusqu’alors, le Conseil général de la Haute-Savoie détenait un record peu reluisant, celui de n’avoir qu’une seule femme élue dans l’assemblée ! 

Il s’agissait de Françoise Camussot, maire de Seynod, qui a d’ailleurs été réélue. Elle sont aujourd’hui 17 femmes sur 34 conseillers départementaux. On avait parlé, à un moment, d’élire à la présidence la députée Sophie Dion, élue dès le premier tour avec Georges Morand à Sallanches. Mais c’est finalement Christian Monteil, de Saint-Julien-en Genevois, qui a été choisi. 

Il ne faut quand même pas exagérer avec la parité ! 

C’est une victoire du «lobby» de la montagne : le gouvernement a pris en compte les intérêts économiques des stations de montagne – tout en sauvegardant les intérêts des enfants affirme-t-on – en décidant d’ avancer d’une semaine les vacances de Pâques. Cette décision entrera en vigueur dès le prochain calendrier scolaire 2015-2016. La fréquentation des stations avait en effet chuté de 50 % depuis quatre ans lors de la dernière semaine de vacances qui se termine cette année le 10 mai alors que la plupart des stations ferment aux environs du 20 avril.

La Fédération des associations des stations de montagne qui regroupe les associations de propriétaires de résidences secondaires – dont la présidente est Mireille Sertout, pésidente des résidents de La Clusaz – est enfin reconnue. Depuis qu’on dénonce, ici et là, les «lits froids» ou autres «volets clos» on s’intéresse désormais aux trésidents secondaires... Cette reconnaissance tardive procède pourtant d’un constat éloquent : 80 % des propriétaires de logements des stations sont des résidents secondaires. Mais cette population vieillit et les stations placent leurs espoirs dans la génération qui suivra pour mettre leur résidence en location. Qui vivra verra !

Claude Fouchier

Revue de web

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :



Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous