Sommaire du journal N°113 - Décembre/Janvier 2016

Au moment où la France est redevenue la première destination mondiale pour le ski avec 54 millions de journées-skieurs l’hiver dernier, les accidents restent encore trop nombreux, les interventions sur les pistes – et les hors-pistes – tournant autour des 

40 000. C’est pourquoi la sécurité en montagne fait de nouveau l’objet d’une campagne officielle du ministère de la Jeunesse et des Sports intitulée «Pour que la montagne reste un plaisir». Les moniteurs de ski participent à la campagne en multipliant les entretiens avec les skieurs sur les règles de bonne conduite à adopter.

 

Il y a en Haute-Savoie près de 100 000 frontaliers qui travaillent pour la plupart dans le canton de Genève. Or celui-ci a versé cette année aux départements de l’Ain et de la Haute-Savoie quelque 100 millions d’euros. La raison est que les Genevois, pratiquant l’impôt à la source, indemnisent les deux départements et les communes qui supportent les charges d’une population qui habite sur place mais ne rapporte pas de taxe professionnelle – remplacée aujourd’hui par la cotisation foncière des entreprises. Les Genevois versent ainsi 3,5% des salaires perçus par les frontaliers français aux départements de l’Ain et de Haute-Savoie, où ce dernier reverse 60 % de la manne aux communes. Chaque frontalier rapporte ainsi environ mille euros à la commune où il habite.

 

Revue de web

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous