Sommaire du journal N°131 - Décembre/Janvier 2018

Chers lecteurs,

On a coutume de dire que la France est un vrai château d’eau grâce aux montagnes qui l’entourent et que ses ressources en eau sont inépuisables. Mais la baisse impressionnante du lac d’Annecy en a fait frémir plus d’un dans les Aravis. C’est pour tordre le cou à des rumeurs alarmistes que le maire de La Clusaz, André Vittoz, a convoqué une importante réunion dans son village, le 14 novembre.

La commune cherche des solutions pour «prévoir une ressource nouvelle». Une nouvelle retenue collinaire sur le plateau de Beauregard devrait être céée en 2022. «Sa capacité, assure le maire, tient compte des prévisions du climat et de l’évolution de la consommation jusqu’en 2040.» Mais la piste la plus intéressante est celle de l’interconnexion des réseaux. «Il n’y a pas de ressource nouvelle à La Clusaz, a précisé Alexis Moutet de la société publique locale O des Aravis, mais il y en a au Grand-Bornand et à Saint-Jean-de-Sixt.» L’avenir passe sans doute par une interconnexion des réseaux des trois communes et par la mutualisation des retenues collinaires.

Décidément, on entend beaucoup parler dans les Aravis de solidarité, de mutualisation... Illustration : la décision de connecter les deux domaines skiables du Grand-Bornand et de La Clusaz. On en parlait depuis des décennies mais les conseils municipaux des deux villages l’ont actée en même temps, le même jour ! On est loin des guéguerres locales...

Claude Fouchier

Revue de web

Loisirs

Montagne

Aravis

Haute-Savoie

La Clusaz

Le Grand-Bornand

Manigod

Saint-Jean-de-Sixt

Livres

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :



Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous