Sommaire du journal N°136 - Octobre/Novembre 2019

Chers lecteurs,

Le réchauffement climatique, présent dans tous les esprits, a été le principal sujet abordé lors de l’assemblée générale de la Fédération des associations de résidents des stations de montagne (FARSM) dont la présidente, Mireille Sertout, est également présidente de l’Association des résidents de La Clusaz. «Les impacts des modifications climatiques sont devant nous, a-t-elle asséné. L’économie des stations repose sur la prise de conscience de ce réchauffement climatique.» (voir pages 7-8 et 11-12)

« La neige de culture ne suffira pas à régler le problème, a ajouté le maire de Chamonix, Eric Fournier. Elle pose la question de l’approvisionnement en eau et il faudra donc, à l’avenir, définir les zones où elle sera utile ou pas. »

La neige, précisément, devra être présente du 16 au 22 décembre au Grand-Bornand où l’on attend quelque 60 000 spectateurs pour la coupe du monde de biathlon, un sport de plus en plus populaire qui est diffusé par les télés des 45 pays participants. Si les enneigeurs ne suffisent pas, Le Grand-Bornand s’est doté de « carrières » de neige situées à proximité du stade Sylvie-Becaert.

En attendant, on va pouvoir découvrir la piste forestière du Danay où l’on peut s’adonner à la randonnée pédestre, au VTT et l’hiver au ski de fond. Premier pas d’une liaison skiable entre les stations des Aravis, elle a été inaugurée le 28 septembre (voir page 4).

Claude Fouchier

Revue de web

Loisirs

Montagne

Aravis

Haute-Savoie

La Clusaz

Le Grand-Bornand

Manigod

Saint-Jean-de-Sixt

Livres

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :


Courrier des lecteurs
Nous avons reçu un courrier de M. Jean-Claude Rolland, propriétaire d’une résidence secondaire au Grand-Bornand, sur la suppression de la gratuité du forfait ski pour les seniors ; courrier d’abord envoyé au président de la SAEM des remontées mécaniques du Grand-Bornand en date du 13 janvier. M. Rolland souligne qu’il en fait plus un problème de principe que financier et pense qu’il n’est pas le seul à être choqué par cette mesure mesquine.

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous