Sommaire du journal N°142 - Octobre/Novembre 2020

Chers lecteurs,

On sait que le Tour de France, la plus grande course cycliste du monde, draine des millions de spectateurs le long des routes et des millions de téléspectateurs dans le monde entier qui découvrent ou redécouvrent le riche patrimoine français, naturel et historique, vu d’en haut grâce aux  hélicoptères de la télévision. Et notamment les Alpes qu’il revisite régulièrement. Malgré toutes les restrictions sanitaires, le passage du Tour de France dans les Aravis, le 17 septembre, avec notamment le col des Aravis et la montée chaotique au plateau des Glières, a encore été un grand évènement populaire et a contribué à l’embellie de la saison touristique. 

La pandémie a, en effet, permis aux Français – les étrangers n’ont pas, ou peu, été présents – de redécouvrir de façon spectaculaire la montagne.

En sera-t-il de même cet hiver ? L’inquiétude est grande chez ceux qui hébergent les classes de neige où les annulations se succèdent. La coupe du monde de biathlon, prévue du 14 au 20 décembre au Grand-Bornand, qui devait être l’èvènement-phare de l’hiver prochain a été annulée.  

Mais les acteurs socioprofessionnels du tourisme se démènent tous azimuts et multiplient les initiatives pour rassurer la clientèle en tenant compte de la persistance attendue de la pandémie.

Deux Français sur 10 sont décidés à partir en vacances à la montagne cet hiver, 3 sur 10 ne partiront pas et 5 sur 10 restent indécis. C’est sur eux que va porter dès maintenant une intense campagne de communication prévue par tous les acteurs des stations de montagne.

Claude Fouchier

Revue de web

Loisirs

Montagne

Aravis

Haute-Savoie

La Clusaz

Le Grand-Bornand

Manigod

Saint-Jean-de-Sixt

Livres

Petites annonces

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :


Courrier des lecteurs
Nous avons reçu un courrier de M. Jean-Claude Rolland, propriétaire d’une résidence secondaire au Grand-Bornand, sur la suppression de la gratuité du forfait ski pour les seniors ; courrier d’abord envoyé au président de la SAEM des remontées mécaniques du Grand-Bornand en date du 13 janvier. M. Rolland souligne qu’il en fait plus un problème de principe que financier et pense qu’il n’est pas le seul à être choqué par cette mesure mesquine.

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous