Sommaire du journal N°144 - Février/Mars 2021

Chers lecteurs,

« A chaque chose malheur est bon ! »

Ce proverbe, cité par La Fontaine, trouve aujourd’hui son illustration dans la crise sanitaire et économique qui touche les stations de montagne dont l’économie est fondée quasi exclusivement sur le «tout ski alpin». La perte financière engendrée par la fermeture des remontées mécaniques est déjà estimée à quelque 6 milliards d’euros.

Les montagnards, fidèles à une tradition volontariste, ont choisi de positiver et de « se réinventer » – selon l’expression des présidents des conseils départementaux de Savoie et de Haute-Savoie – en incitant les stations à se délivrer du « tout ski » dépendant des remontées mécaniques et en proposant une redécouverte de la montagne plus proche de la nature avec ses attraits incomparables, que ce soit sous la neige ou en été.

Les stations ont « embrayé », encouragées par les chutes de neige abondantes, en multipliant les propositions d’activités.

Elles ont aussi bénéficié, en l’absence des visiteurs étrangers, de la présence massive des résidents secondaires. Ceux-ci qui se considéraient, il n’y a pas si longtemps, comme les « vaches à lait » des communes, ont ainsi montré leur solidarité. Les stations devraient en tenir compte sachant que ces résidents secondaires sont et seront les seuls à payer la taxe d’habitation, ressource cruciale des budgets des communes...

Claude Fouchier

Revue de web

Montagne

Aravis

Haute-Savoie

La Clusaz

Le Grand-Bornand

Manigod

Saint-Jean-de-Sixt

Livres

Accédez aux autres sommaires
Année : Numéro :

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander
3.50 € Aravis
N°143
Décembre/Janvier 2020

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous