Haute-Savoie - N°89 - Décembre/Janvier 2012

Brèves

 

Première mondiale pour le GMHM

Un mois ou presque (du 6 septembre au 5 octobre), c’est le temps qu’il a fallu aux hommes du Groupe militaire de haute montagne, basé à Chamonix, pour signer la traversée intégrale de la Cordillère de Darwin, à l’extrême sud du Chili. Une première mondiale pour les six alpinistes du GMHM, qui ont dû affronter des conditions dantesques et un environnement particulièrement hostile pour aller jusqu’au bout de cet exploit hors normes.

La Cordillère de Darwin, longue de quelque 150 km, balayée  en permanence par les tempêtes, avait déjà tenu en échec de nombreuses expéditions internationales. Le GMHM, lui, est passé, poursuivant ainsi sa mission de «défricheur», comme cela avait déjà été le cas à l’Everest mais aussi au pôle Nord et au pôle Sud.

 

 

Moins de sel sur les routes

Comme l’hiver dernier, le conseil général de Haute-Savoie poursuit ses économies de sel déversé sur les routes, action qui permet de réduire les frais de fonctionnement et par la même occasion de protéger les milieux naturels. L’an passé, cette action a généré une diminution d’environ 25% du tonnage, soit l’équivalent de 500 camions de sel qui n’ont pas été utilisés sur les routes haut-savoyardes. La politique départementale vise désormais à ne plus saler systématiquement l’ensemble de son réseau routier. Il est fortement conseillé aux automobilistes d’équiper leur véhicule de pneus neige.

 

Jean Besson nouveau président de Rhône-Alpes Tourisme

Après la démission de Gérard Perrissin-Fabert de la présidence du comité régional de tourisme, Rhône-Alpes Tourisme, en avril dernier, en plus du poste de maire du Grand-Bornand, le sénateur de la Drôme Jean Besson avait pris la tête (par intérim) de l’institution régionale. Le sénateur n’est plus conseiller régional mais siège au comité régional comme personnalité qualifiée. Il était auparavant vice-président de la région Rhône-Alpes délégué aux relations internationales.

Le 19 octobre, seul candidat, il a été élu officiellement président de Rhône-Alpes Tourisme par les membres du conseil d’administration avec 46 voix pour, 6 bulletins blancs et un nul. Jean Besson occupera ce poste jusqu’en 2014. 

Le CRT, ce sont 47 collaborateurs et un budget de 10 M€ consacrés à la promotion touristique de la région Rhône-Alpes.

 

La ligne aérienne Annecy-Paris sauvée pour un temps

La chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Haute-Savoie et ses partenaires institutionnels ont annoncé le 4 novembre un nouvel accord trouvé avec la compagnie indépendante Chalair afin de reprendre la ligne aérienne régulière Annecy-Paris à raison de deux allers et retours par jour, du lundi au vendredi, avec un avion de 19 places. Cet accord fait suite à la décision d’Air France de ne plus assurer cette liaison déficitaire chronique dès le 12 décembre. 

Chalair existe depuis 1986 et est basée sur l’aéroport de Caen. Elle est spécialisée dans le transport de passagers sur des lignes régionales.

 

 

La DTA des Alpes du Nord enterrée

La directive territoriale des Alpes du Nord qui avait été élaborée sous l’égide du préfet de région et qui avait vu son aboutissement par une enquête publique en avril-mai 2010 (cf. JdP des Aravis n° 78 et n° 80) semble être tombée dans l’oubli pour ne pas dire avoir été rayée de la carte.

Le décret en Conseil d’Etat qui devait l’entériner n’est jamais paru.

Cette directive, par un vote des parlementaires, s’était transformée en DTA de développement durable, selon une nouvelle mouture et l’approbation de la loi Grenelle 2 ; ce qui engendrait une nouvelle écriture du texte et surtout une DTA non opposable aux documents d’urbanisme de rang inférieur tels que les Scot et les PLU.

Loin d’être donc transformée en DTA de développement durable, ce texte d’obligation environnementale et d’organisation du territoire a disparu du paysage législatif.

 

Petite révolution dans le portage des skis et bâtons

 

Retenez bien ce nom : Skibat. Il y a fort à parier que vous ne pourrez plus vous passer de ce petit accessoire qui promet de révolutionner le quotidien des skieurs, en particulier celui des familles, des enfants et des novices.

Skibat, imaginé et fabriqué à Oyonnax dans l’Ain, permet en effet de porter skis et bâtons d’une seule main, grâce à un système de clips malin, léger et pratique. Fini la bagarre pour transporter correctement son matériel et celui de sa progéniture. Il vous suffira désormais de placer les skibat à chaque extrémité des fixations, puis de clipser vos bâtons sur les attaches et de vous servir de ces derniers comme poignées. Simple et efficace.

Prix de la délivrance : 14,50 €. Le procédé, inédit, est si astucieux qu’il est d’ores et déjà nominé pour le prix Artinov 2011, le concours de l’innovation artisanale, destiné à promouvoir un artisanat créatif, porteur d’idées et à la pointe du développement technologique.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Nous avons reçu un courrier de Monsieur Michel Bansard résidant au Mans (72) et propriétaire d’une résidence secondaire à Saint-Jean-de-Sixt, qui fait suite à la lettre de Jean-Claude Rolland paru dans notre dernière édition.

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
6.50 € N°164
juin/Juillet 2024

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous