Dernière minute - N°84 - Février/Mars 2011

Infos de dernière minute

Le Grand-Bornand

Elections municipales partielles les 22 et 29 mai

Les démissions en cascade du conseil municipal ont profondément perturbé la vie locale bornandine.

Le clash qui a déclenché ces démissions en cascade provient du conseil d'administration de l'office de tourisme dans lequel les cinq délégués du conseil municipal ont démissionné au cours du mois de février. La raison principale évoquée est la volonté de l'ex maire, Gérard Perrissin-Fabert, de passer en force pour réaliser un audit de l'association de l'office de tourisme afin d'en transformer la forme juridique pour arriver à une société d'économie mixte (SEM) ou un EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial). Par la suite et pour s'opposer à ce projet, dans un communiqué du 7 avril, Philippe Angelloz-Nicoud (également délégué à l'office de tourisme) a annoncé sa démission de son poste de premier maire-adjoint tout en restant conseiller municipal. Une démission pour l'heure refusée par la préfecture ; celle-ci a demandé au premier adjoint de rester en place jusqu'aux élections partielles afin de traiter les affaires courantes de la commune.  Puis c'est au tour de Gérard Vulliet, par ailleurs président de l'office de tourisme, et Patrice Angelloz-Nicoud, également délégué à l'office de tourisme et particulièrement impliqué dans le dossier du biathlon comme vice-président de "Annecy Le Grand-Bornand Biathlon", de faire savoir qu'ils démissionnent de leur charge de conseillers municipaux.

Cette suite de désistements a conduit Gérard Perrissin-Fabert, désormais minoritaire au conseil municipal, de proposer sa propre démission de son poste de maire par une lettre envoyée en préfecture le 11 avril. L'ex édile reste lui aussi conseiller municipal. L'élu a, pratiquement en même temps, donné sa démission de son poste de président du comité régional du tourisme dans lequel il avait été élu à sa tête il y a moins d'un an, tout en restant conseiller régional.

Au cours de ce mois d'avril Marie-Claire Legon, conseillère municipale, a également présenté sa démission pour des raisons purement personnelles.

Avec les deux démissions intervenues juste après les élections municipales de mars 2008 des élus de la liste d'opposition, il manque désormais cinq conseillers municipaux au Grand-Bornand. La préfecture a donc décidé d'organiser des élections partielles. Elles se dérouleront les 22 et 29 mai. Ainsi, dans les quinze jours qui suivront, le conseil municipal au complet se réunira afin d'élire un nouveau maire et ses adjoints.

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Faisant suite à l’ouverture de l’enquête publique concernant la révision partielle du schéma de cohérence territoriale (SCoT) sous l’égide de la Communauté de communes des vallées de Thônes, qui s’est déroulée du 7 décembre au 8 janvier, nous avons reçu un courrier de Madame Catherine Garrigue de Jouars-Pontchartrain (78) et résidente au Grand-Bornand. Il s’agit d’une lettre envoyée à la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne.

Boutique
16.15 € Les Aravis vus d'en haut

Commander
3.50 € Aravis
N°162
Février/Mars 2024

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous