Livres - N°156 - Février/Mars 2023

Livres

La neige convoque des sentiments archaïques. Elle évoque le merveilleux, les contes, l’enfance. Cet ouvrage très poétique est une déclaration d’amour à la neige née sous la plume d’un grand passionné de la nature qui lui a consacré sa vie. De la forme des flocons aux avalanches en passant par les glaciers, le silence qu’elle engendre et, bien sûr, le rapport de l’humain à la neige, Daniele S-Zovi nous emmène sur les sentiers enneigés de la connaissance scientifique, au travers d’histoires personnelles, de légendes et d’études.

Nous suivons ses pas, depuis les explorations à ski de son adolescence jusqu’aux géants himalayens. Nous nous trouvons ainsi immergés dans un monde fantastique, fragile et silencieux que, ces derniers temps, nous avons commencé à perdre. Ainsi, Daniele Zovi compose une autobiographie poétique, un hommage à un élément chaque jour plus fragile.

Autobiographie de la neige de Daniele Zovi, éditions Glénat, 19,95 €

 

Quelques mois avant que la Russie n’envahisse leur pays, trois Ukrainiens sont parvenus à gravir l’arête sud-est de l’Annapurna III.

En novembre 2021 trois Ukrainiens se dressent au sommet de l’Annapurna III. Ils viennent de réussir une ascension historique, quinze journées d’escalade éprouvantes et risquées pour venir à bout d’un des « derniers grands problèmes » de l’Himalaya : une arête magnifique et interminable qui résistait depuis quarante ans à toutes les tentatives.

Mikhaïl Fomine prend la plume pour raconter cette aventure et se retourner sur un passé marqué par l’empreinte du sport de masse soviétique et la figure d’un père trop tôt disparu, qui avait foi en l’amour.

Malgré le tonnerre des bombardements russes, Misha n’oublie rien.

Patience de Miakhaïl Fomine, éditions Guérin Paulsen, 17 €

 

Issu d’une tradition plurimillénaire, le pain est l’aliment de base dans l’ensemble des Alpes. De l’eau, de la farine et du levain, et le tour est joué ou presque… Car imagine-t-on les efforts pour cultiver des céréales en altitude ? Quand le blé ne pousse plus, le seigle résiste encore. Encore faut-il pouvoir cuire le pain. Par manque de bois, à Villar-d’Arène et dans d’autres villages des hautes vallées dauphinoises, on le cuisait autrefois une fois l’an seulement. De seigle ou de froment, de nombreuses spécialités ont vu le jour dans les différentes régions alpines, dont certaines, désormais labellisées, connaissent un regain d’intérêt jusque dans les plaines. Ces dernières années, le pain commence à regagner ses lettres de noblesse, même si le chemin à parcourir est encore long pour qu’il s’impose comme un véritable aliment gastronomique.

Dans ce numéro de l’Alpe on goûte à l’engouement pour le levain, on découvre le seigle cet emblème de la montagne, tout comme les maîtres du pain sous l’Ancien Régime ainsi que le secret de maître Cornille et bien d’autres histoires de pain et de boulange.

L’Alpe n° 99 Le goût du pain, collectif, Glénat éditions, 18 €

 

Comment passe-t-on de champion de ski à Prix Nobel de la paix ? De héros polaire à créateur d’un statut pour les réfugiés ? Alexis Jenni raconte à la façon d’un roman la vie extraordinaire de Fridjof Nansen, homme doué en tout, qui fut champion du monde de patinage, consacra ses travaux scientifiques au système nerveux, dessinait fort bien et écrivait d’une plume remarquable. L’histoire d’un homme qui traversa le Groenland à ski puis tenta d’atteindre le pôle Nord et devint héros national norvégien.

Un homme qui œuvra pour le rapatriement des prisonniers de guerre, puis créa un passeport destiné aux centaines de milliers d’apatrides laissés pour compte par l’effondrement des empires en 1918. Un homme qui sauva des milliers de vies et qui se demandait avec mélancolie s’il n’avait pas raté la sienne.

Le passeport de Monsieur Nansen d’Alexis Jenni, éditions Paulsen, 21 €

 

Les uns se sont lancés dans la conquête des pôles et des étendues glacées tandis que d’autres sont partis à l’assaut des terres inviolées de l’Himalaya. Cet ouvrage retrace l’histoire, parfois légendaire, parfois méconnue, toujours romanesque, de l’exploration des neiges et des glaces.

Voyageurs, géographes, alpinistes, soldats, missionnaires, scientifiques, écrivains, aventuriers, sportifs, diplomates ou baroudeurs, ils ont tous été des femmes, des hommes au caractère bien trempé, trait courant chez ceux qui aiment à vivre dans les mondes sauvages, à abhorrer le principe de précaution, à flirter avec le risque et à vivre avec intensité et gourmandise. Tous partagent le goût pour l’ailleurs, la découverte, les autres, la liberté et l’absolu. Ils ont été courageux, rêveurs, héroïques, modestes, mystiques ou inconscients, voire épris d’idéaux. 

Cet ouvrage leur rend hommage, à eux les explorateurs des neiges et des glaces, des sommets et des pôles.

Une histoire de l’exploration neiges et glaces de Stéphane Dugast, éditions Glénat, 25,95 €

 

Une femme s’en va sur les traces de son père, disparu alors qu’elle avait 10 ans. Il était alpiniste et, bien avant cela, dans les années 1950, il était parti gravir le Trône de Salomon et le volcan Damovand en Iran. Elle arpente à son tour ces montagnes, fouille ses souvenirs, où survivent les traces les plus profondes de cet homme qu’elle a aimé. 

Sur place, une autre histoire s’écrit avec Zohre, formidable guide iranienne, belle, libre en ses hautes altitudes, audacieuse, qui devient son amie et l’accompagne pour apprivoiser sa peur et son histoire.

L’autrice questionne ses souvenirs, son enfance, cherchant son père tout autant sur la montagne que dans sa mémoire.

Vertiges persans d’Emilie Talon, éditions Guérin, 22 €

 

Joli pavé de 600 pages, cet ouvrage de référence articulé autour des arts, des techniques et des expériences de l’escalade et de l’aventure. Un ouvrage qui s’adresse tout autant aux amateurs qu’aux professionnels.

Unique en son genre, il aborde toutes les formes d’ascensions rocheuses, depuis les grandes voies alpines jusqu’aux lignes modernes de « Trad », là où le grimpeur est seul acteur de sa sécurité.

À travers différents chapitres sur l’histoire, les terrains de jeu, le matériel et les techniques, Jérôme Blanc-Gras et Manu Ibarra, tous deux guides de montagne, formateurs et développeurs de matériel de montagne, nous invitent à explorer en profondeur l’art et la manière d’évoluer dans cet univers rocheux passionnant.

Le plus : Roc présente également de nombreux témoignages inédits de grimpeurs internationaux.

Roc de Jérôme Blanc-Gras et Manu Ibarra, éditions du Mont-Blanc, 49,95 €

 

Le froid est un adversaire redoutable qui met tout le monde au diapason : qui ne s’adapte pas à ses rigueurs risque d’y laisser sa peau. Les bêtes font leur poil d’hiver, les hommes s’emmitouflent, et chacun rêve secrètement d’une hibernation qui ne prendrait fin qu’au retour des beaux jours. Mais au fait, qu’est-ce que le froid et comment délimiter son empire ?

Fort de ses voyages dans les régions du monde où le froid est le plus tenace, François Garde se propose de cerner cet adversaire à travers 99 textes surprenants, insolites, drôles, poétiques. Ces variations qui vous feront frissonner sont à savourer bien au chaud. 

L’empire du froid de François Garde, édition Paulsen, 19,90 €

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous