Manigod - N°162 - Février/Mars 2024

Un poste de garde champêtre

La commune a fait le choix d’ouvrir un poste de garde champêtre. Dans ce cadre Tristan Bardiaux a été recruté et présenté aux habitants au cours de la réunion publique du 6 décembre.

Tristan Bardiaux est issu de la police nationale et a été garde particulier d’une commune durant un an et demi ; il a pris ses fonctions au 1er décembre et devait passer l’examen de garde champêtre en janvier, étant à son arrivée garde communal. Le garde champêtre a un pouvoir d’investigation, d’audition et des prérogatives d’enquête ce qu’un simple garde n’a pas.

Le nouvel employé communal assurera la surveillance, il constatera les délits, tous les faits portant atteinte au territoire notamment les infractions au code de l’environnement et au code de la route. « On constate une recrudescence des incivilités, des dégradations sur les biens publics, a énuméré le maire. Mais aussi le non-respect des règles que ce soit pour le stationnement, le code de l’urbanisme, les autorisations accordées. Parallèlement on a beaucoup de mal à faire respecter les arrêtés municipaux. »

Le choix s’est porté sur la profession de garde champêtre pour ses compétences élargies, « peut-être même plus qu’une police municipale ». L’objectif premier étant d’avoir une relation de proximité avec la population, de procéder à de la pédagogie avant de viser la répression. Tristan Bardiaux devrait pourvoir au bon stationnement au col de la Croix Fry ainsi qu’au Torchon ou sous l’Aiguille en particulier, faire en sorte que les permis de construire soient respectés, porter aussi sa vigilance sur les dépôts sauvages. Il prendra également en charge la gestion des salles communales.

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous