Saint-Jean-de-Sixt - N°159 - Août/Septembre 2023

30 ans d’amitié avec Dachsberg

Le week-end des 24 et 25 juin a été intense tant pour les Saint-Jeandins qui accueillaient leurs homologues allemands que pour la délégation de Dachsberg, liée par un pacte de jumelage dont ont été célébrés les 30 ans durant ces deux jours de fête de la Saint-Jean.

En ce début d’été, le village fête traditionnellement la Saint-Jean. Cette année a été particulière avec l’accueil d’une délégation de Dachsberg, village de la Forêt Noire allemande, afin de célébrer les 30 ans du pacte d’amitié et de jumelage par delà la frontière et le Rhin.

Le programme était ainsi chargé entre une visite des caves Pacard, les repas et concerts, et bien sûr les rencontres entre Français et Allemands.

Le point d’orgue de ce week-end a été, samedi, concrétisé par la plantation d’un arbre, de type tilleul, arrivé tout droit de la Forêt Noire, dans l’enceinte de la nouvelle aire de jeux du centre du village.

De nombreux Saint-Jeandins ont assisté à cette cérémonie au cours de laquelle les enfants du groupe scolaire ont pris part à la plantation et l’harmonie de Dachsberg, die Trachtenkapelle, a interprété plusieurs morceaux. La maire adjointe Yvette Favre-Lorraine a assuré les discours en langue de Goethe et les traductions.

Le maire de Dachsberg, Stefen Bûcher, a assuré Saint-Jean-de-Sixt de son amitié en espérant que ce pacte se prolongera jusqu’au prochain anniversaire, d’ici plusieurs décennies.

Didier Lathuille, maire de Saint-Jean-de-Sixt, a rappelé les fondements de cette cérémonie de l’arbre de l’amitié : « Le 27 juin 1993, presque jour pour jour, Pierre Contat, alors maire de la commune, signe la naissance du jumelage entre Saint-Jean-de-Sixt et Dachsberg. Aujourd’hui, nous fêtons 30 ans de vie et d’amitié.

Quoi de plus symbolique qu’un arbre pour célébrer cet engagement mutuel et interactif de la France et de l’Allemagne réunies. Pour faire avancer l’Europe, un arbre planté en présence des enfants du groupe scolaire, qui représentent notre avenir, sur cette aire de jeux qui est leur territoire. Cet arbre bien sûr c’est le symbole de la vie. De la vie qui coule de part et d’autres du Rhin, en perpétuelle évolution. Mais c’est aussi l’emblème de nos racines ancrées solidairement dans le sol, le passé, la culture, l’histoire et les hommes de nos deux pays. Un arbre qui se dresse c’est la grandeur, la force, la noblesse, l’espoir, et peut-être l’immortalité. En un mot, le reflet de notre jumelage », et de poursuivre : « En plantant cet arbre aujourd’hui, je fais le vœu que les relations entre nos deux villages continuent à grandir, à s’enrichir. Et je suis pleinement conscient que cela ne dépend pas des acteurs politiques mais surtout de la société civile qui compose nos deux pays. »

Le maire a souhaité dédier cette cérémonie à Brigitte Dupont, « à celle qui reste dans notre cœur, et de la terre jusqu’au ciel, la maîtresse du jumelage ».

Dimanche, du haut du Crêt, Didier Lathuille a détaillé l’histoire de ce jumelage dont l’origine est due à Laurent Laruaz, le maire dans les années 1990 et avec l’aide des élus, Jean Brichet et Brigitte Dupont. Naît alors l’association comité de jumelage Saint-Jean-de-Sixt/Dachsberg qui s’engage à rapprocher les villages et leurs habitants. En 30 ans de nombreux échanges ont pu avoir lieu et le maire a évoqué « l’esprit européen » qui s’est construit petit à petit parce qu’au départ la volonté était la réconciliation franco-allemande. C’est dans ce sens qu’a ainsi été signé le renouvellement du contrat de jumelage.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
De M. Pierre Baugey, habitant du Grand-Bornand, moniteur de ski, ancien conseiller technique et sportif de la Jeunesse et des Sports et ancien conseiller municipal.

Boutique
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous