Saint-Jean-de-Sixt - N°157 - Avril/Mai 2023

Les investissements se poursuivent

Le conseil municipal a voté ses budgets 2023 le 23 mars. Si les grands projets du mandat sont réalisés, les investissements actuels se portent sur des aménagements et un programme de rénovation de voiries en particulier.

Le budget principal de cette année s’équilibre en fonctionnement à 2,342 M€ et à 1,838 M€ en section d’investissement. Les charges restent maîtrisées comme les charges de personnel qui augmentent de 5 000 € pour un total de 651 000 € cette année.

Aire de jeux et route du Crêt

L’aire de jeux, qui doit être aménagée à proximité de la salle Sixtine, sera construite ce printemps et son inauguration est prévue avant l’été. 205 000 euros sont prévus cette année pour cet investissement alors que 50 000 euros ont déjà été réglés l’année dernière.

« Cette année nous avons voulu relancer un programme assez conséquent dans des travaux de voirie, détaille le maire, Didier Lathuille. 230 000 euros y seront consacrés cette année dont 150 000 € pour les rénovations de routes et le reste pour des aménagements annexes des voiries. »

La commue dispose de 21 kilomètres de voies communales à entretenir.

La maîtrise d’œuvre pour la déviation de la route du Crêt a été choisie. Il s’agit du cabinet Profil Etudes. Ce projet consiste à réaménager le bas de la route du Crêt juste en face de l’école. Par sécurité la route sera déviée et « au lieu d’avoir deux accès conséquents à 15 mètres d’intervalle, nous n’en ferons qu’un seul. Ce sera plus facile à sécuriser ultérieurement comme par exemple par un giratoire. »

50 000 euros sont dédiés cette année à des études en vue de l’acquisition de foncier, la mise en place d’une enquête publique, le déclassement de la route. « Les travaux ne pourront pas débuter avant 2024. Il nous faut aboutir dans la partie administrative et résoudre les problèmes de tous les réseaux », explique le maire.

D’autres projets à venir

La salle de l’Harmonie, qui sert également à d’autres associations culturelles, située au-dessus de la mairie, va faire l’objet d’une rénovation pour une remise aux normes. 120 000 euros y seront investis.

80 000 euros vont permettre un accès aux personnes à mobilité réduite à la poste. « C’est un engagement que nous avions pris, j’espère que nous pourrons le réaliser cette année », confie Didier Lathuille.

Une étude technique est prévue (30 000 €) afin de pouvoir agrandir le centre technique, garage communal.

L’ancien local de l’office de tourisme doit également faire l’objet de nouveaux aménagements. Si la somme de 100 000 euros est inscrite dans le budget 2023, le maire note que le choix « n’a pas encore été fait quant à la destination de ces locaux. Tout cela reste un peu flou entre l’accueil de la petite enfance ou une structure plus municipale, nous n’avons pas encore tranché. »

Du côté du lieu-dit Lessy (sur la voie à sens unique derrière l’église), la commune possède un grenier (ou mazot) ; le souhait est de le remettre en état et d’en faire un four à pain, construction qui n’existe plus à Saint-Jean. Pour cela 40 000 € sont provisionnés.

Et le pont des Lombardes ?

Pour le maire, le dossier de réhabilitation du pont des Lombardes est toujours d’actualité, « et selon l’avancement du projet pour lequel nous continuons à travailler, nous pourrions alors effectuer un emprunt de 100 000 euros. » Ce serait le seul emprunt de l’année. « La commune est en capacité de faire un emprunt. » Pour ce mandat, la municipalité a contracté un emprunt en 2020 de 1,2 M€, sans en refaire par la suite.

Fil neige : deux semaines d’ouverture

La petite station de Saint-Jean ne possède plus qu’une remontée mécanique, un fil-neige. La station propose par ailleurs des sentiers piétons, des pistes de luge.

Cette année, ce fil-neige n’a pu ouvrir que deux semaines durant les vacances d’hiver. « C’est quand même un gros challenge de maintenir cette activité, souligne Didier Lathuille. Il faut trouver du personnel, gérer cette piste. Mais tant que nous pourrons le faire nous le ferons. Ce fil-neige fait partie de l’accueil, de l’intérêt touristique et sert aussi à nos écoles, aux jeunes débutants. Il y a une même demande de toute la vallée pour un apprentissage du ski. »

 

Photo : Des travaux vont permettre un accès aux personnes à mobilité réduite à la poste.


Augmentation des impôts locaux

Pour pouvoir financer les investissements de l’année, les élus ont fait le choix d’augmenter les taux des taxes locales qui n’avaient pas bougé ces deux dernières années. Cette ressource supplémentaire correspond à environ 100 000 € pour la commune, alors que la valeur réelle des bases des impôts n’est pas formellement connue et son augmentation provient d’une décision de l’État.

Les taux de la taxe sur le foncier bâti et de la taxe sur le foncier non bâti augmentent de 1,5 %. La taxe sur le foncier bâti passe ainsi de 27,46 % à 28,96 %. Celle sur le foncier non bâti passe de 71,18 % à 72,68 %. Le taux communal de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires augmente de 1,09 %, passant de 20,24 % à 21,33 %.

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Faisant suite à l’ouverture de l’enquête publique concernant la révision partielle du schéma de cohérence territoriale (SCoT) sous l’égide de la Communauté de communes des vallées de Thônes, qui s’est déroulée du 7 décembre au 8 janvier, nous avons reçu un courrier de Madame Catherine Garrigue de Jouars-Pontchartrain (78) et résidente au Grand-Bornand. Il s’agit d’une lettre envoyée à la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne.

Boutique
6.50 € N°164
juin/Juillet 2024

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous